Sélectionner un domaine d'étude:
Classement arrow_right

En temps de crise, la solidarité est primordiale

THOMAS SUCIC et KATJA HASSLER considèrent que la devise d’EY « Building a better working world » prend tout son sens aujourd’hui. Ils décrivent la manière dont cela s’est reflété ces derniers mois.

Katja Hassler et Thomas Sucic; Photo: Simone Schuldis

QU’EST-CE-QUI A CHANGÉ DANS LE MONDE DU TRAVAIL À LA SUITE DE LA COVID-19 ?

Katja : Chacun a appris à communiquer et à travailler uniquement à distance, et ce, grâce à la digitalisation. Au sein d’EY, nous étions, heureusement, déjà très bien préparés avant la crise.

Thomas : Pendant la crise, nous avons lancé le New Normal Magazine afin d’encourager une réflexion inter-entreprise. En effet, nous rencontrons tous les mêmes problématiques : la santé étant la priorité absolue, comment faire revenir les collaborateurs en toute sécurité dans les bureaux ?

Nos efforts se sont avant tout concentrés sur la phase d’adaptation au nouveau fonctionnement, qui a changé de manière radicale en très peu de temps, et qui peut donc être un choc pour certains.

QU’EST-CE QUI RESTERA CHEZ EY, MÊME APRÈS LA COVID-19 ?

Katja : La distanciation sociale nous a amené à un autre type de proximité. Avec les réunions en ligne nous nous voyons même plus souvent ; nos collègues de Genève par exemple. Je trouve cela très positif ! Nous avons développé les outils afin de pouvoir communiquer avec plus de personnes. Auparavant, lorsque nous participions aux salons de recrutement, chacun devait être présent physiquement. Aujourd’hui, les jeunes talents se connectent du monde entier à nos formations et à nos sessions virtuelles « Digital Meet and Greet » !

« BUILDING A BETTER WORKING WORLD » EST ÉGALEMENT VALABLE en temps de crise, cela nous différencie des autres entreprises.

COMMENT EY S’EST POSITIONNÉ DANS LA CRISE ?

Thomas : Un discours sincère et authentique est plus important que jamais. Nous avons aussi réfléchi à la façon dont nous pouvions nous positionner et apporter notre contribution. En temps de crise, la solidarité est primordiale et nous voulons donc montrer l’exemple. Ainsi sont nées #EYsolidarity, notre plateforme de solidarité ey-solidarity.ch et de nombreuses initiatives individuelles telles que nos Webcasts New Normal gratuits déstinés aux entreprises.

Katja : La solidarité c’est aussi se soutenir entre collaborateurs ; par exemple, nous les avons encouragés à partager leurs astuces afin de rester en forme à la maison ou faire en sorte de prendre des pauses, ce qui peut s’avérer être très difficile en télétravail. En outre, nous avons élaboré des formations d’entretiens en ligne pour des candidats de tous âges afin de leur prodiguer des conseils.

DOIT-IL Y AVOIR UNE COHÉRENCE ENTRE LA MARQUE DE L’ENTREPRISE EN GÉNÉRAL ET LA MARQUE DE L’ENTREPRISE EN TANT QU’EMPLOYEUR AUPRÈS DES SALARIÉS ET CANDIDATS ?

Thomas: La marque est une promesse qui ne change pas en interne ou en externe. Il est encore plus important, en temps de crise, de communiquer avec authenticité et unité ; nous y sommes parvenus avec #EYsolidarity et New Normal.

TEXTE : Ute Liebig

NOM : Katja Hassler
POSTE : Teamlead Talent Attraction & Acquisition

NOM : Thomas Sucic
POSTE : Head of Brand, Marketing & Communications

A PROPOS DE L’ENTREPRISE

EY

Chez nous, il faut penser « out of the box » et être soi-même. Nous voulons que nos collaborateurs utilisent leurs points forts, qu’ils soient inspirés et motivés. C’est ainsi que nous pensons atteindre notre objectif « Building a better working world ».

NOMBRE DE COLLABORATEURS : Dans le monde : 300'000 / Suisse : 2'600 / 61 nationalités / Moyenne d’âge : 31

BESOIN EN PERSONNEL : Tous les postes vacants sont publiés sur notre site internet : www.ey.com/ch/careers.

VOIE D’ACCÈS À

L’ENTREPRISE : Stage, Etudiant / e en alternance, Insertion directe

CONTACT : www.ey.com/ch/careers; careers@ch.ey.com

Top 100 commerce/économie

  1. Google
  2. Rolex
  3. Credit Suisse
  4. LVMH
  5. McKinsey & Company
  6. United Nations
  7. Swiss International Air Lines
  8. Microsoft
  9. Banque Nationale Suisse
  10. Administration Fédérale
  11. Goldman Sachs
  12. J.P. Morgan
  13. Four Seasons Hotels and Resorts
  14. Boston Consulting Group (BCG)
  15. FIFA
  16. EY (Ernst & Young)
  17. Nestlé
  18. PwC (PricewaterhouseCoopers)
  19. Patek Philippe
  20. UEFA
  21. World Economic Forum
  22. L'Oréal Group
  23. SBB CFF FFS
  24. Coca-Cola Schweiz
  25. Novartis
  26. Schweiz Tourismus
  27. Bank Julius Bär
  28. Roche
  29. Migros Gruppe
  30. L'Aéroport de Zurich
  31. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
  32. Bain & Company
  33. Swisscom
  34. Lindt & Sprüngli
  35. Mandarin Oriental Hotel Group
  36. Swiss Re
  37. Morgan Stanley
  38. IKEA
  39. Procter & Gamble (P&G)
  40. Pictet
  41. Accenture
  42. Swatch Group
  43. Raiffeisen
  44. Zürcher Kantonalbank
  45. Philip Morris International
  46. Hyatt
  47. IWC Schaffhausen
  48. IBM
  49. InterContinental Hotels Group
  50. Swarovski Group
  51. SRG SSR
  52. HSBC Private Bank
  53. Johnson & Johnson
  54. Coop
  55. PostFinance
  56. EF Education First
  57. Chopard
  58. Accor
  59. La Poste
  60. HEINEKEN
  61. Stadt Zürich
  62. Partners Group
  63. La Mobilière
  64. Zurich Insurance Group
  65. Siemens
  66. Unilever
  67. Lombard Odier & Cie
  68. Strategy&
  69. Swiss Life
  70. LGT
  71. NZZ Mediengruppe
  72. Hilti
  73. ABB
  74. Manor
  75. Schindler
  76. Emmi
  77. Kuoni
  78. Logitech
  79. AXA
  80. Allianz
  81. Fossil
  82. VZ VermögensZentrum
  83. Victorinox
  84. Tamedia
  85. Huawei
  86. IATA
  87. H&M
  88. Deutsche Bank
  89. Roland Berger
  90. Feldschlösschen (part of Carlsberg)
  91. Bayer
  92. Aldi Suisse
  93. Baloise Group
  94. Union Bancaire Privée (UBP)
  95. Banque Cantonale Vaudoise

Les plus belles progressions - Classement commerce/économie

  1. The Adecco Group
  2. Mandarin Oriental Hotel Group
  3. SRG SSR
  4. Hyatt
  5. Accor
  6. Administration Fédérale
  7. Patek Philippe
  8. Hilti
  9. Zurich Insurance Group
  10. Firmenich
  11. Banque Cantonale Vaudoise
  12. PostFinance
  13. Strategy&
  14. United Nations
  15. Partners Group
  16. Bayer
  17. Four Seasons Hotels and Resorts
  18. World Economic Forum
  19. EF Education First
  20. Vaudoise Assurances

Challengers - Classement commerce/économie

  1. La Mobilière
  2. Schindler
  3. Siemens
  4. Bühler Group
  5. IKEA
  6. Bank Julius Bär
  7. Generali Versicherungen

Top 100 ingénieurs

  1. Google
  2. ABB
  3. Siemens
Voir la liste complète

Top 100 Informatique

  1. Google
  2. Microsoft
  3. IBM
Voir la liste complète

Top 60 Droit

  1. Administration Fédérale
  2. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
Voir la liste complète

Top 100 Sciences naturelles

  1. Roche
  2. Novartis
  3. Google
Voir la liste complète

Top 70 Sciences Santé/médecine

  1. Médecins Sans Frontières
  2. UniversitätsSpital Zürich
  3. INSELSPITAL, Universitätsspital Bern
Voir la liste complète

Top 100 Humanités / Sciences sociales / Éducation

  1. United Nations
  2. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
  3. Administration Fédérale
Voir la liste complète