Sélectionner un domaine d'étude:
Classement arrow_right

Ce qui compte le plus : ouverture et empathie

PAYMAN WILLI travaille chez Glencore dans le commerce de matières premières. Il est heureux des rencontres qu’il fait quotidiennement dans le cadre de son activité, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. Il apprécie particulièrement le soutien et les échanges au sein de son équipe.

Payman Willi; Photo: Jon Godwin Photography

VOUS AVEZ COMMENCÉ À TRAVAILLER POUR GLENCORE IL Y A 12 ANS. LA ROUTE A-T-ELLE ÉTÉ LONGUE POUR DEVENIR TRADER ?
J’avais déjà parcouru quelques étapes avant d’intégrer Glencore. Après avoir suivi une formation commerciale dans le secteur des technologies médicales, j’ai travaillé pendant quelques années en Suisse romande, puis je suis parti en Amérique du Sud pour un séjour linguistique d’un an. C’est là que je suis entré en contact avec le monde des matières premières. De retour en Suisse, je savais que je voulais travailler dans ce secteur. J’ai donc postulé chez Glencore. C’est là, au sein de la fonction Traffic, que j’ai appris les bases du négoce de matières premières. Je me suis beaucoup impliqué et, avec le temps, j’ai eu de plus en plus de responsabilités. Parallèlement à mon emploi, j’ai suivi une formation de spécialiste en export. Un Traffic travaille en étroite collaboration avec les traders. Alors, quand on m’a proposé de rejoindre le Trading, je savais déjà à quoi m’attendre – et j’étais vraiment ravi !

EN QUOI CONSISTE VOTRE TRAVAIL ?
En fait, je suis en contact permanent avec nos clients et nos fournisseurs. Lorsque nous recevons une commande, l’équipe Traffic prend en charge son exécution. Je négocie le zinc et le plomb. Les principaux gisements se trouvent en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Australie. Quant aux fonderies, elles sont réparties sur l’ensemble du globe. Je voyage donc beaucoup pour mieux comprendre les besoins de nos clients. D’une manière générale, le négoce de matières premières est un environnement très dynamique, les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas et c’est ce qui rend le travail passionnant. Par exemple, il peut être nécessaire de réacheminer rapidement la marchandise, car des conflits ont éclaté dans un pays, ou parce que des événements imprévus se sont produits. Il faut donc improviser et trouver de nouvelles solutions.

PLUS DE 50 NATIONALITÉS réunies sous un même toit font de Glencore une entreprise résolument internationale

COMMENT VOS COLLÈGUES VOUS SOUTIENNENT-ILS ?
En tant que trader, vous ne travaillez jamais seul, mais main dans la main avec votre équipe. Mon équipe est composée de quatre traders – ensemble, nous discutons de tous les aspects importants. Nous sommes en constante communication avec les équipes Traffic, Logistique et Rédaction des contrats. Cette étroite coopération et cette forte cohésion me plaisent particulièrement !

QUELLES SONT LES COMPÉTENCES DONT ON A BESOIN POUR RÉUSSIR DANS LE NÉGOCE DE MATIÈRES PREMIÈRES ?
Le commerce de matières premières n’est pas une science extraterrestre. Si vous avez l’esprit logique et entrepreneurial, vous pouvez apprendre le métier. Chez nous, la volonté d’apprendre, l’engagement et le bon sens sont presque plus importants qu’un diplôme. Une certaine ouverture d’esprit et l’empathie à l’égard d’autres personnes et cultures contribuent sans aucun doute à la réussite au sein d’une entreprise internationale comme Glencore.

TEXTE: Ute Liebig

Entretien avec : Payman Willi, Trader zinc et plomb

À PROPOS DE L’ENTREPRISE

Nom : Glencore

Glencore, l'une des plus grandes entreprises du monde dans le secteur des matières premières, produit et distribue plus de 90 matières premières. Parmi ses établissements, l'entreprise compte environ 150 sites miniers, métallurgiques, pétrolifères et agroalimentaires.

Nombre d'employés : 158 000 dans le monde

Besoin en personnel : Esprit d'entreprise, motivation et talent sont plus importants qu'un diplôme particulier.

Entrée dans l'entreprise : stages, apprentissage, entrée directe

Candidatures sur : www.glencore.ch/karriere

Top 100 commerce/économie

  1. Google
  2. Rolex
  3. Credit Suisse
  4. LVMH
  5. McKinsey & Company
  6. United Nations
  7. Swiss International Air Lines
  8. Microsoft
  9. Banque Nationale Suisse
  10. Administration Fédérale
  11. Goldman Sachs
  12. J.P. Morgan
  13. Four Seasons Hotels and Resorts
  14. Boston Consulting Group (BCG)
  15. FIFA
  16. EY (Ernst & Young)
  17. Nestlé
  18. PwC (PricewaterhouseCoopers)
  19. Patek Philippe
  20. UEFA
  21. World Economic Forum
  22. L'Oréal Group
  23. SBB CFF FFS
  24. Coca-Cola Schweiz
  25. KPMG
  26. Novartis
  27. Schweiz Tourismus
  28. Bank Julius Bär
  29. Roche
  30. Migros Gruppe
  31. L'Aéroport de Zurich
  32. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
  33. Bain & Company
  34. Swisscom
  35. Lindt & Sprüngli
  36. Mandarin Oriental Hotel Group
  37. Swiss Re
  38. Morgan Stanley
  39. IKEA
  40. Procter & Gamble (P&G)
  41. Pictet
  42. Accenture
  43. Swatch Group
  44. Raiffeisen
  45. Zürcher Kantonalbank
  46. Philip Morris International
  47. Hyatt
  48. IWC Schaffhausen
  49. IBM
  50. InterContinental Hotels Group
  51. Swarovski Group
  52. SRG SSR
  53. HSBC Private Bank
  54. Johnson & Johnson
  55. Coop
  56. PostFinance
  57. EF Education First
  58. Chopard
  59. Accor
  60. La Poste
  61. HEINEKEN
  62. Stadt Zürich
  63. Partners Group
  64. La Mobilière
  65. Zurich Insurance Group
  66. Siemens
  67. Unilever
  68. Lombard Odier & Cie
  69. Strategy&
  70. Swiss Life
  71. LGT
  72. NZZ Mediengruppe
  73. Hilti
  74. ABB
  75. Manor
  76. Schindler
  77. Emmi
  78. Kuoni
  79. Logitech
  80. AXA
  81. Allianz
  82. Fossil
  83. VZ VermögensZentrum
  84. Victorinox
  85. Tamedia
  86. Huawei
  87. IATA
  88. H&M
  89. Deutsche Bank
  90. Roland Berger
  91. Feldschlösschen (part of Carlsberg)
  92. Bayer
  93. Aldi Suisse
  94. Baloise Group
  95. Union Bancaire Privée (UBP)
  96. Banque Cantonale Vaudoise

Les plus belles progressions - Classement commerce/économie

  1. The Adecco Group
  2. Mandarin Oriental Hotel Group
  3. SRG SSR
  4. Hyatt
  5. Accor
  6. Administration Fédérale
  7. Patek Philippe
  8. Hilti
  9. Zurich Insurance Group
  10. Firmenich
  11. Banque Cantonale Vaudoise
  12. PostFinance
  13. Strategy&
  14. United Nations
  15. Partners Group
  16. Bayer
  17. Four Seasons Hotels and Resorts
  18. World Economic Forum
  19. EF Education First
  20. Vaudoise Assurances

Challengers - Classement commerce/économie

  1. La Mobilière
  2. Schindler
  3. Siemens
  4. Bühler Group
  5. IKEA
  6. Bank Julius Bär
  7. Generali Versicherungen

Top 100 ingénieurs

  1. Google
  2. ABB
  3. Siemens
Voir la liste complète

Top 100 Informatique

  1. Google
  2. Microsoft
  3. IBM
Voir la liste complète

Top 60 Droit

  1. Administration Fédérale
  2. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
Voir la liste complète

Top 100 Sciences naturelles

  1. Roche
  2. Novartis
  3. Google
Voir la liste complète

Top 70 Sciences Santé/médecine

  1. Médecins Sans Frontières
  2. UniversitätsSpital Zürich
  3. INSELSPITAL, Universitätsspital Bern
Voir la liste complète

Top 100 Humanités / Sciences sociales / Éducation

  1. United Nations
  2. CICR (Le Comité international de la Croix-Rouge)
  3. Administration Fédérale
Voir la liste complète